Réïki

Qu’est Ce Que Le Réïki ?

438 vues


Qu’est ce que le Réïki et d’où ça vient ? Voici un petit résumé sur l’histoire de cette pratique ainsi que de son “créateur”. Une occasion pour moi de démentir la plupart des “bêtises” qu’on lit sur internet. On remet les choses au clair, alors c’est parti !


Le Réïki

En japonais, Réïki signifie « Energie Universelle », ou « Energie de l’esprit » en traduction littérale, il existe cependant beaucoup de traductions similaires de ce mot essentiellement dues à son sens spirituel. Décomposé, REI signifie « conscience spirituel » et KI « énergie de vie ». Décomposé ainsi on comprend les différentes traductions possibles, mais elles veulent toutes dire la même chose.

Le Réïki est une technique, “entre autre”, de soin énergétique par laquelle l’Opérateur canalise et transmet l’énergie (le Ki ou Tchi) au receveur par apposition des mains pour activer le processus naturel de guérison. Le Réïki est également une forme de méditation par le touché. En effet, le receveur entre en état méditatif par résonance avec l’opérateur (lui même en état de conscience modifié).

Cette technique d’aide énergétique, ancienne et très puissante, agit au niveau physique, émotionnel et spirituel. Le praticien ne travaille pas avec sa propre énergie mais “canalise” une ‘Energie ” qui possède sa propre conscience. Du moins c’est ce qu’il est coutume de dire dans le milieu. Car réellement, et bien qu’on en dise, il ne s’agit ni plus ni moins que de l’énergie vitale associé à un “égrégore” . Un égrégore étant une énergie issue de la pensée ou croyance collective. Le Réïki est une thérapie très récente, et ceux qui la pratiquent ont rarement des connaissances poussées en énergétiques, et ont des bases souvent issue de croyances new-age . Le Chamanisme, et la magie remontent quand à eux à la nuit des temps, et sont pour ainsi les précurseurs de toutes pratiques énergétiques, et les connaissances issue des ces 2 univers vont dans ce sens …

Le Réïki est également une philosophie de vie bien souvent délaissée. En effet, nombres d’enseignants se contentent d’enseigner le strict minimum afin de réduire au maximum la durée des formations dans un but purement lucratif, ou parfois même par ignorance (n’ayant eux-mêmes pas été formés dans ce sens). Je vous laisse le soin de lire l’article “Le Réïki : Entre Mythe Et Réalité” qui explique toute ces dérives. Cette philosophie regroupe deux principes : le premier étant l’assimilation et le respect des 5 Gokaïs, le deuxième étant la pratique de la méditation.  La qualité d’une séance Réïki repose sur ces principes. En effet, la qualité du flux énergétique du praticien est influencée par ses « filtres » composés de pensées limitatrices, état d’esprit, hygiène de vie, etc…

Pour un néophyte, visuellement parlant le Réïki ressemble beaucoup au Magnétisme car il y a apposition des mains, et nombres de positions sont issue de cette même pratique , sauf que ça n’est pas du Magnétisme (quoi que) : En effet, comme expliqué précédemment le Réïki est une forme de “Channeling” (canalisation) et certains Magnétiseurs utilisent également ce procédé de channeling pour effectuer des soins, cela afin de ne pas utiliser leur propre énergie. Donc dans un sens ces 2 pratiques sont techniquement assez similaire, la différence réside principalement dans l’attitude du Praticien. Le Praticien Réïki se laisse traverser par l’énergie, il est uniquement canal. En effet, en Réïki on considère que l’énergie étant à même d’agir ou il faut, l’opérateur ne doit diriger aucune intention et dois laisser son égo de coté. C’est pour cette raison que le Réïki se pratique en état de conscience modifié, l’opérateur est en quelque sorte en Méditation. Par résonance, le receveur entre également en état de conscience modifié, c’est cet état qui apporte cette grande détente ressentie et qui permet d’aller au plus profond de l’esprit.

Quant au Magnétiseur, ce dernier va émettre une intention durant son intervention sur la Zone à traiter. De plus, le Magnétisme agit le plus souvent sur les symptômes et intervient sur le plan physique et le plan éthérique (2 plans vibratoires). Cependant, certains Magnétiseur possèdent les compétences de travailler sur des plans supérieurs, ces derniers sont plus rare mais ils existent …

Quant au Réïki, il permet d’intervenir sur les 3 premiers Corps Subtils, donc agit sur 3 plans vibratoires, notamment grâce à l’utilisation de symboles …

Pour en savoir plus, je vous invite à lire les articles suivants : Qu’est-ce Que Le Magnétisme ? / Qu’est-ce Que L’Energie Vitale ? / L’Aura Et Les Corps Subtils / Les Chakras

Histoire Du Réïki

D’une façon générale, il existe 5 courants différents du Qi Gong Chinois qui se sont répandus de par le monde. Ils ont pour origine le taoïsme, le bouddhisme ou le confucianisme. Ces courants se divisent en genres Yin, Yin-Yang et Yang. Je vous laisse le soin de vous renseigner sur ces différentes pratiques de Qi Gong et leurs origines…

Ce qu’il faut savoir, c’est que le Réïki est une forme bouddhisme du Qi Gong influencé par le shintoïsme : Le Kiko. Elle a été redécouverte par « Mikao Usui » et développée par ses soins pour devenir un système de guérison naturelle.

Mikao USUI

MiKao Usui est né le 15 Août 1864 dans le village de Yago, situé dans le district Yamgata de la préfecture de Gifu dans le sud du Japon. Il a été marié à Sadako Suzuki et a eu deux enfants. Il mourut le 9 Mars 1926 d’une attaque cérébrale après avoir survécu aux deux précédentes, deux ans plus tôt. Il est enterré au temple Saihoji, un temple bouddhiste en banlieue de Tokyo.

Même si ce dernier est nommé Docteur, il ne l’était pas au sens conventionnel du terme. En effet, la biographie du Dr USUI est remplie d’incertitudes et de mystères. De nombreuses informations soi-disant « japonaises » qui circulent à son sujet ont été déformées ou transcrites de façon inexacte, et il en est de même en ce qui concerne ses déplacements hors du Japon. Egalement le mot « Réïki » a très souvent été mal orthographié dans le Kanji. Par ailleurs, presque tous les livres allemands et anglais prétendent que Mikao USUI a été recteur à l’université de Doshida à Kyoto et qu’il a étudié plus tard à l’université de Chicago. Des archivistes des deux universités ont certifié que Mikao USUI n’avait pas plus été inscrit à l’un de leurs cours qu’il n’y avait enseigné. La plupart des sources prétendent que Mikao Usui était chrétien, hors aucune preuve de cela n’a été trouvée, mais il est possible qu’il se soit converti au christianisme sur une courte période durant sa recherche intérieure. Une théorie toutefois suppose, que les aspects Chrétiens du Réïki ont été ajoutés aux Etats-Unis pour lui permettre d’être accepté plus facilement dans les pays chrétiens. En effet pour exemple, le Dr Usui est censé avoir soigné des mendiants dans des bidonvilles, hors cette notion est très chrétienne…

Il voyagea dans plusieurs pays occidentaux et en Chine pour étudier. Il travailla avec ardeur mais rencontra la malchance à un moment donné. Cependant, il continua et mit encore plus de motivation à s’instruire.

1918/19 – Mikao Usui pratiqua le Zen durant 3 ans, mais ne s’engagea pas dans la communauté bouddhiste ; il vécut au milieu de ses concitoyens et de sa famille. 

Mars 1922 – En dépit de ses connaissances et de ses expériences acquises durant toutes ses années d’études et de pratiques spirituelles, il ne parvint pas à atteindre l’éveil espéré, “Anshin Ritsumei”, l’état où l’esprit est totalement en paix et tranquille. N’abandonnant pas ses entraînements, mais ne sachant plus quoi faire, il se tourna vers son Maître Zen et lui demanda quel entrainement il devait entreprendre pour atteindre le « Satori », l’illumination suprême. Il lui répondit : “Tu n’as qu’à essayer de mourir.” Après avoir réfléchi à ces mots et pensant que la solution était là, il décida d’entamer une ascèse spirituelle (méditation et jeûne) à Kurama-yama, une montagne sacrée au nord de Kyoto.

Il  partit sur le Mont Kurama pour jeûner et méditer durant 21 jours. A la fin de cette période, il ressentit soudain une grande énergie au-dessus du sommet de sa tête. Mikao Usui reçu l’enseignement du Réïki par illumination ou « Satori* ». Il utilisa par la suite le Réïki sur lui-même, puis sur sa famille. Puisque cela fonctionnait bien pour diverses maladies, il décida de partager sa connaissance avec le grand public. Il ouvrit une clinique à Harajuku, Aoyama – Tokyo, en avril 1921.

Avril 1922 – Il créa l’Usui Reiki Ryoho Gakkai, Organisation Usui de la méthode de guérison naturelle par le Reiki, et se nomma Président. Il ouvrit un lieu d’étude (dojo) dans le quartier Harajuku de Tokyo. Ce quartier était connu pour abriter l’un des plus célèbres temples shintoïste, le Meiji Jingu, dédié à l’Empereur Meiji et à sa femme, l’Impératrice Shoken. Dès cette année, il institutionnalisa des degrés d’apprentissage de sa méthode, accessibles à tous et sans position particulière des mains mais en suivant les indications de l’intuition (Reiji ho). Usui sensei avait déjà enseigné le Réïki à quelques personnes connues : Watanabe Kioshi Itami, Kanichi Taketomi, Hoichi Wanami, Kozo Ogawa. 

En 1923 – Introduction des symboles dans le système d’Usui sensei. Toshihiro Eguchi, un ami d’Usui Sensei passa plusieurs mois à travailler et à étudier avec lui. On sait qu’Eguchi pratiquait le soin par les mains mais aussi visualisait des symboles de guérison. Plus tard, il a enseigné sa méthode gratuitement et soignait de même. Selon certaines sources, il serait à l’origine des symboles dans le système d’Usui sensei.  Alors qu’un puissant tremblement de terre suivi d’une grippe ravagea Tokyo, Mikao Usui et son équipe travaillaient à soigner les rescapés, le Réïki donne des résultats très positifs, ce qui lui valu de se faire remettre par l’Empereur le “Kun-dan-to”, la plus haute récompense japonaise. C’est durant un séjour à Fukuyama que Mikao Usui succomba à une attaque cérébrale le 9 mars 1926 à l’âge de 62 ans.

*Le mot japonais « Satori » ne peut pas être traduit par « illumination ». Traditionnellement, Sator signifie « un aperçu éclair d’un ordre supérieur ou un entendement soudain.

Ceci n’est qu’un résumé sur l’histoire du Réïki et de son fondateur, si vous désirez en savoir plus je vous invite à lire :

  • “Feu de Réïki” de Frank Arjava Petter, qui n’est pas n’importe qui . Il a mené des investigations sérieuses sur l’histoire du Réïki directement au Japon. Ce dernier a même réussi à obtenir des infos directement des descendants de Mikao Usui.
  • “Le Réïki d’Usui Authentique Voie Initiatique” de Bruno Blas, là encore un grand spécialiste du Réïki.

L’Energie Réïki Mise En Lumière


Cet Article est issu de mon travail, tout droits en sont donc réservés. Les textes issus de sources extérieures sont citées. Vous pouvez cependant “Partager” l’article à l’aide des boutons prévus à cet effet, sous condition de conserver l’intégralité de son contenu et d’en préciser son auteur et la source : (Hervé SyQi “www.conscience-commune.fr” )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *