Système Énergétique Humain

L’Aura Et Les Corps Subtils

344 vues

L’aura est un champ électromagnétique dégagé par notre énergie et entourant notre corps physique. Elle est de forme ovoïde et de couleurs variées. Bien souvent un amalgame est fait entre l’Aura et les Corps Subtils, hors, ce n’est pas la même chose. L’Aura est en fait le rayonnement énergétique des Corps Subtils, et chaque rayonnement s’interpénètre les uns dans les autres . La forme, comme les couleurs et le rayonnement de l’Aura peuvent varier en fonction de l’état de santé physique, émotionnel et mental de la personne, mais également en fonction de son évolution spirituelle. 

Il existe des centaines, voir des milliers, de champs d’énergie subtile. Les principaux champs générés par le corps sont le champ aurique (celui qui est concerné ici), le champ morphologique et les champs-L (champs physiques subtil)  et Champs-T (champs de pensées).

Il existe ensuite deux groupes de champs électromagnétiques : Les champs rééls, que l’on peut mesurer; et les champs subtils ou biochamps, que l’on ne peut mesurer.

Concernant les champs subtils, ces derniers expliquent la présence d’une énergie vitale essentielle, telle que le Chi. Ces champs subtils ne sont pas séparés des champs réels ou mesurables ; ils occupent plutôt un espace et agissent à des fréquences que l’on ne peut percevoir qu’à travers leurs effets. Ils sont reliés au corps par les méridiens, les nadis et les chakras, capables de convertir les fréquences rapides (Chi, prana…) en des forces et champs mécaniques plus lents (électricité, magnétisme et son, entre autre…)

Ce dernier point relève de la relativité restreinte d’Albert Einstein : Plus la vitesse (que l’on nomme “vibration” en ésotérisme) d’un corps est élevée, plus sa matière ou sa masse sera faible, et inversement.  

Toute vie, toute chose possèdent une aura (mais elles n’ont évidemment pas les mêmes caractéristiques). Concernant l’aura humaine, elle possède principalement 7 “couches” réparties sur 3 plans (mais également 7 sous couches, sois 49 couches en tout).

Chaque couche est le rayonnement d’un “corps subtil”. Chaque corps possède sa fréquence vibratoire et est alimenté en énergie par l’un des chakras principaux situé le long du Nadi  Sushumna. Ces différents corps s’emboîtent comme des poupées russes, mais tous partent du centre de notre corps physique et occupe une parcelle particulière : le plus petit corps énergétique étant le plus haut en vibration, le suivant étant un peu plus grand sa vibration descend et ainsi de suite.  Chaque corps est un peu plus vaste que le précédent et donc déborde et s’interpénètre avec les autres. Chaque corps subtil est soutenu par un autre corps correspondant placé au dessus. Plus le corps est subtil, plus il rayonne, plus il monte en vibration. Donc, plus on s’enfonce vers le centre de notre corps physique, plus les corps énergétiques sont subtils et donc rayonnent. 

C’est par l’aura  que les différents échanges énergétiques extérieurs et cosmiques se font avec notre corps. Ces énergies extérieures passent à travers l’aura avant d’être absorbées par nos chakras, et circuler à travers les “Nadis” et “Méridiens

L’aura est très importante, plus elle est forte et lumineuse et moins nous subissons d’influences néfastes extérieures, donc moins de risques d’être malade. C’est notamment à travers les 3 premières couches de l’aura que les maux apparaissent, ou encore les formes pensées, les émotions, etc…

On peut comparer l’aura à un champ de force qui nous protège des attaques extérieures.  La terre a son atmosphère et l’homme a l’aura. Il est donc tout aussi primordial de travailler également sur l’Aura lors d’un soin énergétique. Mais il est également possible de renforcer soi même cette dernière grâce à différents exercices (méditation, pensées positives etc…). Il faut bien comprendre que l’aura influence les corps subtils et les chakras, et inversement. Ils sont tous liés.

Enfin, notre champ énergétique dépend également de notre niveau de conscience spirituelle. Donc plus notre conscience évolue, et plus notre champ énergétique est fort et large.

Photographier L’Aura ?

Vous vous demandez certainement si il est possible de photographier notre Aura. La réponse est “oui”. En effet nous avons aujourd’hui la technologie nécessaire pour réaliser cela. A vrai dire cela fût possible dès 1939 grâce à une technologie inventé par “Semyon Kirlian”. Cette technique permet d’observer en partie le rayonnement électromagnétique du corps. La photographie “Kirlian” bien que toujours pratiquée aujourd’hui, est dépassée, mais elle à permis à d’autres technologies de voir le jour et qui permettent d’obtenir plus de détails concernant notre Aura.

Aujourd’hui, à l’aide de capteurs placés sous les mains, la technologie “Biofeedback” permet de prendre des photos par résonance Magnétique. Cette technique, bien plus pointus que la technologie “Kirlian”, permet d’observer en détails toutes les couleurs qui composent notre Aura, mais également leurs densités, leurs intensités, leurs ampleurs, etc…

Notre Aura nous caractérise, elle est propre à chaque individu, et dépend de plusieurs critères cités précédemment, elle représente notre carte d’identité voir beaucoup plus ! Grâce à ces photos, les spécialistes sont capable de décrypter notre vécus, notre avancement spirituel, notre état de santé et même ce qui prédomine notre futur.

Par exemple : Sur les photos, certaines personnes sont plus ou moins visible, cela dépend de la densité de leur Aura. Moins on vois la personne, plus cela signifie que cette dernière à une forte énergie. La photo ci-dessous est une photo de mon Aura, vous remarquez que je ne suis absolument pas visible, car mon aura est très dense.

Photo de mon Aura

Voilà, j’espère que cet article vous “Aura” plus 😆

source: https://www.synergie-qilibre.fr/


Cet Article est issu de mon travail, tout droits en sont donc réservés. Les textes issus de sources extérieures sont citées. Vous pouvez cependant “Partager” l’article à l’aide des boutons prévus à cet effet, sous condition de conserver l’intégralité de son contenu et d’en préciser son auteur et la source : (Hervé SyQi “www.conscience-commune.fr” )

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *